Dormons-nous mieux aux côtés d’un partenaire ? Oui, suggère une étude récente

Une bonne nuit de sommeil est essentielle pour la santé, l'humeur et l'énergie générale d'une personne. Il existe plusieurs méthodes pour obtenir une bonne nuit de sommeil, comme établir une routine nocturne, prendre un supplément ou faire du sport. Et selon une récente étude, publiée dans la revue Frontiers in Psychiatry, s'endormir à côté d'un partenaire romantique peut également aider. L'étude, menée par des chercheurs du Centre de psychiatrie intégrative en Allemagne, a révélé que les couples ont un sommeil plus profond et moins perturbé lorsqu'ils partagent un lit, par rapport à leur sommeil individuel. Entre elle et lui, agence matrimoniale, vous révèle les résultats de l’étude.

Dormez ensemble, dormez mieux

Les chercheurs ont analysé les habitudes de sommeil de 12 couples hétérosexuels, tant individuellement qu'ensemble, au cours de quatre nuits. En utilisant une méthode appelée polysomnographie double simultanée, ils ont mesuré les ondes cérébrales, la respiration, la tension musculaire, les mouvements corporels et l'activité cardiaque tout au long du sommeil. Les couples ont également répondu à des questionnaires sur l'état de leur relation, y compris les niveaux de passion et de profondeur, ainsi que la durée de la relation. Ils ont constaté que les couples qui dormaient ensemble connaissaient une augmentation du sommeil à mouvements oculaires rapides (REM), qui serait lié aux rêves, aux émotions, à la mémoire et à la créativité. En outre, les couples qui ont obtenu un score élevé pour la « profondeur de la relation » étaient plus susceptibles de synchroniser leurs mouvements de sommeil. Il est intéressant de noter que même lorsque les couples se déplacent physiquement, la qualité de leur sommeil n'est pas perturbée. Deux éléments possibles, la température ambiante et les facteurs psychologiques, peuvent jouer un rôle dans cette amélioration du sommeil paradoxal, explique le chercheur principal Henning Johannes Drews : « ces deux facteurs pourraient être pertinents », dit-il. Voici pourquoi : La température : le sommeil paradoxal peut réduire la capacité du corps à maintenir sa température naturelle, explique Johannes Drews. Par conséquent, la présence d'un partenaire peut aider à stabiliser cette température ; Facteurs psychologiques : le stress psychologique ou la peur peuvent réduire le sommeil paradoxal, dit Drew. C’est pour cette raison qu’un environnement confortable et sûr peut favoriser le sommeil paradoxal. La présence d'un partenaire peut aider à créer un tel environnement sûr.

Des recherches antérieures révèlent des résultats opposés

Des études antérieures sur la qualité du sommeil des couples ont en fait abouti à des conclusions opposées. Une étude de 2016, par exemple, a révélé que les couples qui dorment dans le même lit connaissent une diminution de la qualité du sommeil et une augmentation des problèmes de santé mentale. D'autres études sont allées jusqu'à dire que le fait de dormir dans des maisons séparées, ou de « vivre ensemble séparément », peut améliorer la relation d'un couple. L'une des raisons de ces différences pourrait être liée à la méthodologie, suggère M. Drews. Nombre de ces études déduisent la qualité du sommeil en se basant sur une mesure des mouvements corporels, appelée actigraphie, explique-t-il. « Comme notre étude mesure également les ondes cérébrales (EEG), nous pouvons clairement voir que les mouvements, qui sont en effet augmentés lorsque l'on dort avec un partenaire, ne perturbent pas réellement le sommeil », explique M. Drews. « On pourrait dire que si votre corps est un peu plus indiscipliné lorsque vous dormez avec quelqu'un, votre cerveau ne l'est pas. Et c'est ce qui compte ».