MARC DINGREVILLE

Aujourd'hui, le bruitage c'est un peu la préhistoire parce que même si on regarde une superproduction bourrée d'effets spéciaux et d'images de synthèse, le bruitage reste malheureusement un métier très artisanal. En effet, par exemple, pour faire le bruit d’un oiseau qui s'envole, le bruiteur va tout simplement secouer un gant en cuir devant le micro. Ce métier fait donc appel à un réel savoir-faire et à beaucoup d'ingéniosité. Cependant, un problème se pose : synchroniser parfaitement le son à l'image et parfois il y a des ratés. C'est ici qu'intervient la nouvelle technique révolutionnaire basée sur les nouvelles technologies. Marc Dingreville, directeur du Cinéma de Domont, nous en parle plus en détail.

Des sons générés par ordinateur

Pour reproduire des sons très complexes et aléatoires comme un vase qui se remplit ou encore un bol en plastique qui tombe au sol en tournoyant sur lui-même, des chercheurs de l'Université de Stanford sont parvenus à développer un logiciel qui est capable de parfaitement synchroniser le bruitage avec les mouvements de l'eau ou du bol qui tombe au sol. Il est même capable de reproduire le son de la petite goutte qui remonte à la fin. Pourtant, c'est très difficile à reproduire à la main si le bruiteur doit prend simplement un vase et de l'eau, notamment au niveau du raccord entre le son et l’image. Pour le bol qui tombe synchroniser le bruitage, c'est mission impossible.
Ce tour de force a donc été réalisé par des chercheurs de l'Université de Stanford aux Etats-Unis. Ils ont mis au point une technique qui génère des bruits de synthèse plus vrai que nature qui sont à chaque fois parfaitement synchronisés avec les images. Il en résulte, de ce fait, une bande-son beaucoup plus réaliste.

Le métier de bruiteur est-il en danger ?

Bien que la bande son soit beaucoup plus réaliste, cette évolution technologique ne risque-t-elle pas de faire disparaître le métier de bruiteurs, profession avec une réelle tradition et un réel savoir-faire ?
C’est une question qui revient continuellement lorsque l’on parle de nouvelles technologies et des avancées techniques actuelles. Cependant, il est important de noter que cette technique fonctionne avant tout sur les images de synthèse parce que pour générer le son, l'ordinateur a besoin d'informations comme les mouvements, les matériaux ou encore la rigidité. En clair, des informations qui n'existent que dans les scènes avec des images de synthèse. Marc Dingreville nous indique que les bruiteurs seront toujours indispensables pour le reste des scènes, tournées avec de vrais acteurs/actrices et de vrais environnements.
Voir aussi: